Actualité

Retour sur l’expérience d’Emmanuel AUVITU à l’IUT

Après une expérience en fac de sciences à Limoges, j’ai choisi l’IUT pour son côté encadrement de la formation, pour l’autonomie qu’il avait et aussi les travaux pratiques qui nous mettaient en situation professionnelle. J’ai donc fait un DUT TC à Montluçon (promotion 1992) car cet IUT avait une bonne réputation. Après mon DUT, j’ai fait un DU Maci.

C’est à l’IUT que mon projet professionnel s’est dessiné. Je me suis rendu compte que je m’étais trompé d’orientation et que je voulais être professeur.

Les meilleurs souvenirs que je garde de l’IUT sont la confiance et la responsabilisation données à l’étudiant et le management d’équipe. Je n’ai pas de mauvais souvenir, mais j’aurais aimé avoir plus de moyens pour travailler les langues. Si je devais résumer en trois mots mes études à l’IUT, je dirais : autonomie, responsabilisation, travail d’équipe.

Comment résumer l’enseignement à l’IUT : c’est un équilibre entre la théorie et la pratique, une formation assez généraliste mais avec beaucoup de mises en pratique, ainsi que les projets en groupe en adéquation avec le monde professionnel.

 

Si je devais donner des conseils à un étudiant en IUT, je lui dirais d’une part de ne pas négliger l’aspect linguistique et les stages à l’étranger qui sont toujours un plus, et d’autre part de faire un Bac+3, plus particulièrement une licence professionnelle en alternance que je considère comme un tremplin pour le monde professionnel.

Par exemple, Michelin où je travaille aujourd’hui, collabore avec les IUT pour des offres d’emploi en alternance.