Actualité

Le parcours IUT de David BUVAT

Interview de David BUVAT :

J’avais fait le choix de faire un DUT Techniques de commercialisation (promotion 1994-1996) car le format était intéressant, la formation proposait de la théorie et de la mise en pratique. Après mon DUT j’ai fait un DU MATIS (Mathématiques et informatique des systèmes complexes et distribués). »

À la fin de mon DU, j’ai effectué mon stage de fin d’études chez Michelin, qui m’a proposé un poste que je n’ai pas accepté. Après mon service militaire, je me suis orienté dans le secteur bancaire : la Caisse d’Epargne, puis la Société Générale.

Un excellent souvenir à l’IUT de Montluçon, la participation à un projet « Formule E » : le principe était d’aller démarcher des entreprises qui avaient des difficultés à recruter, et de leur proposer des étudiants pour travailler dans leur entreprise. Notre professeur de ressources humaines nous a beaucoup aidés lors de ce projet. Nous étions en déplacement dans toute l’Auvergne.

L’IUT est une école de la vie, c’est-à-dire qu’on est formé pour devenir des professionnels et nous n’avons pas de surprise quand nous rentrons en entreprise. En trois mots l’IUT c’est : formateur, initiatives et camaraderie.

La force de l’IUT c’est le lien formation – mise en pratique – recherche ; c’est une formation universitaire qui la distingue des BTS.

J’ai gardé une dizaine d’amis de l’IUT notamment grâce à Facebook qui permet de garder le lien.

Si je devais refaire mon parcours, je referais un DUT mais je ne pense pas que je poursuivrais vers un DU. J’aurais continué à l’étranger, pour apprendre l’anglais, dans une université ou dans une école de commerce.